Informations Covid-19

Transports en commun à Bali

Dans quelques semaines, votre séjour à Bali va commencer. Il est donc temps de prévoir le programme de vos journées et surtout, comment vous allez vous déplacer d'une ville à une autre. Cette question de logistique vous permet de mieux appréhender votre emploi du temps, tout en planifiant les visites que vous allez faire. Bus, train, voiture, bemo... sont tout autant de moyens de se déplacer à Bali. Vous en profitez également pour entrer en contact avec les locaux.

Les transports en commun typiques de Bali

Découvrez nos suggestions d’itinéraires à Bali :


A Bali, comme dans le reste du pays, vous pouvez voyager en bemo. Il s'agit d'un minibus typique de l'Indonésie. Il relie tous les villages entre eux, permettant aux Indonésiens de se déplacer, de faire leur marché et de voyager à travers l'île. En principe, ces véhicules ne proposent qu'une dizaine de sièges.

Il faut savoir que les bemos n'ont qu'un trajet fixe que vous ne pouvez pas modifier. Ils voyagent uniquement de jour. Le prix est fixé selon la distance parcourue. Cependant, en tant que voyageur étranger, vous payerez plus que les locaux. Afin d'arrêter les bemos, il faut faire un signe de la main, sauf dans le cas d'un véhicule plein.

Sur une île comme Bali, l'un des transports en commun les plus utilisés reste le bateau. Il permet à tous de passer d'une île à une autre. Il relie surtout Bali à Lombok, même si ce trajet peut s'effectuer par voie aérienne. Les bateaux sont généralement rapides et tout cela, pour un prix compétitif. Des ferries publics vous proposent aussi de rejoindre Padangbai et Lembar ou d'aller aux îles Gili.

Les transports en commun traditionnels de Bali

Des bus publics sont mis à disposition des Indonésiens et des voyageurs pour parcourir de petites ou longues distances. Certains partent de Denpasar pour rejoindre Gilimanuk et Singaraja. Ils partent des gares routières. Toutefois, ils sont peu utilisés par les habitants. Ils prennent donc plusieurs heures de retard, le temps que tous les sièges soient occupés. Cela explique pourquoi vous croisez beaucoup d'Indonésiens en moto ou en vélo.

Bien loin des transports en commun étouffants, vous avez le vélo. Il s'agit de la solution idéale pour vous déplacer à votre rythme. Il est possible de louer des bicyclettes auprès de votre hôtel ou d'un établissement spécialisé. En moyenne, une journée coûte 30 000 roupies. Mais attention, avant de partir avec votre vélo, pensez à vérifier l'état du véhicule. Certains sont mal entretenus.

Si vous préférez vivre l'aventure, vous avez la solution de l'auto-stop. Même si ce moyen de transport est le plus économique, il implique de grandes difficultés. En effet, cette pratique est peu répandue en Indonésie. Vous allez sûrement vous heurter à de nombreux refus et à la méfiance des habitants. Alors, soyez patients et prenez votre courage à deux mains !

Sinon, il vous reste la solution des taxis et des motos-taxis. Si vous optez pour cette solution, vous devez toujours penser à négocier le prix avant de partir. Certains profitent de votre méconnaissance pour gonfler les prix. Il faut donc vous montrer méfiant ! Cependant, cette solution est idéale afin de plonger dans la folie des villes.

Bali a de beaux trésors à offrir durant votre séjour ! Vous vous apprêtez à les découvrir grâce à vos visites. Les villes, les temples et les parcs nationaux se prêtent aux promenades. Il faut encore pouvoir vous déplacer. C'est pourquoi il est important de penser aux transports en commun. En plus de vous permettre de rejoindre un lieu, ils vous offrent une opportunité unique de rencontrer des Indonésiens et de discuter avec eux !

Stopover
t

150

créateurs de voyages

r

19183

avis de voyageurs

d

Garantie

Capital 7,7m€ & Assurance 8m€

Paiement Sécurisé

o

1500

suggestions d'itinéraires 100% personnalisables

U

126607

voyageurs nous ont fait confiance

Haut